LTLS - Lycée de Tous Les Savoirs

logo LTLS 01 450px

Le principe général

Cycle de rencontre, de conférence, d’entretien avec des spécialistes des sciences humaines, des professionnels, des professeurs de l’enseignement supérieur, des chercheurs, etc.
L’originalité du projet est aussi de faire lire chaque année un ouvrage récent à des étudiants de STS, soit en première année, soit en seconde année, selon le thème abordé par l’ouvrage.

Les domaines d’intervention

Sciences humaines, du management à l’organisation, du droit à la philosophie, de la gestion à la communication, de l’économie à la sociologie, de la psychologie à l’histoire, du sportif à l’artiste, du dirigeant d’entreprise au manager, de l’organisation privée à l’organisation publique, etc. La liste ne saurait évidemment être exhaustive.

Les objectifs visés sont multiples et concentriques

  • Réévaluer les formations et les séries tertiaires dans l’établissement et hors de l’établissement,
  • Développer la culture générale dans le secteur tertiaire,
  • Mise en relation avec les programmes de Management, d’Economie, de Droit, et des différentes spécialités en STMG et STS,
  • Ouverture du lycée sur l’environnement,
  • Rayonnement du lycée Jean-Baptiste de Baudre,
  • Favoriser l’intégration (l’unification) des différentes sciences sociales et humaines, l’objectif est ici de ne pas cloisonner les disciplines en favorisant une pensée résolument transdisciplinaire.

Un public qui reste prioritaire

Les étudiants (STS) du secteur tertiaire,

  • Les élèves (STMG) du secteur tertiaire,
  • Les autres élèves.Le secteur tertiaire reste donc prioritaire pour ce type d’actions.

Un travail pédagogique de fond mené avec une ou plusieurs classes

Chaque année, les étudiants (ou élèves) d’une ou de plusieurs classes lisent un ouvrage récent en lien avec une conférence qui sera programmée dans l’année.

  • Année 2010-2011
    Pour mémoire, « Le manifeste d’économistes atterrés » a été lu par toutes les classes (cinq) de BTS seconde année (soit 130 étudiants environ) en préambule à l’intervention du professeur émérite d’économie François Morin sur la finance globale et le rôle des marchés financiers.
    Ce projet a été mené par Aurore Garcia et Laurent Desplats.
  • Année 2011-2012
    Pour information, « Les grandes figures du management » de Marc Mousli est lu par une classe de BTS première année en management et cette lecture fait l’objet d’exposés en classe sur chaque auteur célèbre de la discipline managériale. A l’issue du travail sur cet ouvrage, Marc Mousli viendra faire une conférence sur Mary Parker Follett, pionnière du management moderne et contemporaine de Frédéric Winslow Taylor. Ce projet est mené par Hervé Fortin et Laurent Desplats en classe de première année BTS Assistant Manager.

Processus de participation

Inscription obligatoire des participants au CDI (principe général du volontariat).

La classe qui participe spécifiquement au projet est inscrite d’office par le professeur référent qui mène le projet.
Les enseignants intéressés doivent réaliser la même démarche auprès des documentalistes du CDI.
Par opposition au principe des Rencontres de Baudre, je préconise de ne pas inscrire de classe de façon globale et unique (en effet le plus souvent certains auditeurs n’ont aucune motivation particulière et perturbent le déroulement de la conférence). Chaque auditeur doit en effet montrer son intérêt pour la conférence en allant lui-même s’inscrire nominativement auprès du CDI (il faut faire l’effort de participer).

Remarque sur la gestion des absences

Je propose que si la conférence est ouverte à un large public, tout élève ou étudiant qui s’inscrit a une obligation de présence à la conférence et peut donc être dispensé de cours dans son emploi du temps normal, à la condition expresse que l’élève prévienne son professeur de son absence, du motif de son absence et obtienne de ce dernier une autorisation explicite de participer à la conférence. Je pense qu’il faut rendre prioritaire le fait d’assister à de telles conférences (avec des professionnels reconnus) en respectant des conditions minimales impératives.

Format type de la conférence débat
  • 2 heures (1h+1h), ce format peut évidemment être amendé selon les cas.
  • Intervention d’une heure maximum du conférencier (par expérience un monologue d’une heure paraît largement suffisant)
  • Questions et débat d’une heure environ avec le conférencier.
Plan de communication
  • Documents internes, affichage interne, site Internet du lycée, dossier de presse à la presse locale, prises de photographies pour alimenter le site a posteriori, etc.

Lieu

  • Salle des conférences (si le public est nombreux et le thème universel) ou une salle de classe (si la conférence est plus intimiste et dédiée à une classe qui réalise par exemple un projet particulier)

Les liens

Les actions passées : archives